Vous êtes ici : Le guide de l'Assurance Professionnelle > Assurance Multirisque Professionnelle

Assurance Multirisque Professionnelle

Pour préserver la pérennité de son entreprise en cas de sinistre, mieux vaut être bien assuré. C’est à cela que sert l’Assurance Multirisque Professionnelle ou MRP puisqu’elle couvre autant la responsabilité de la société que les biens professionnels. Chaque garantie proposée par cette assurance est adaptée au cas par cas. Le chef d’entreprise ou le micro-entrepreneur peut donc trouver la solution parfaitement adaptée à son activité et aux besoins sa structure. Voici l’Assurance Multirisque Professionnelle passée au peigne fin.

Devis Multirisque Professionnelle
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Qu’est-ce que l’Assurance Multirisque Professionnelle ?

Souscrire un contrat MRP permet de couvrir en cas de dommages :

  • La totalité des locaux de l’entreprise,
  • Les biens,
  • Le matériel,
  • Les marchandises,
  • Les stocks.

L’activité elle-même est également concernée par la MRP. Cette assurance professionnelle est donc primordiale. Dans ce domaine, la loi est stricte. Certaines couvertures sont obligatoires. Si ce n’est pas le cas de l’Assurance Multirisque Professionnelle, il est toutefois vivement recommandé d’y souscrire car elle est indispensable en cas d’aléa pour garantir la bonne marche d’une entreprise ou d’une micro-entreprise.

En effet, en cas de sinistre, le matériel, les marchandises les biens situés à l’intérieur des locaux et les locaux eux-mêmes peuvent être partiellement ou totalement détruits. Cette destruction entraîne immanquablement une perte financière considérable pouvant mettre en péril l’activité professionnelle et, par voie de conséquence, une baisse importante du chiffre d’affaires.

A qui s’adresse l’Assurance Multirisque Professionnelle ?

Les grands groupes multinationaux, Les PME, les TPE, les micro-entreprises quel que soit leur domaine d’activité, leur taille ou encore leur statut juridique peuvent être protégés par l’assurance professionnelle. Il en est de même pour les Travailleurs Indépendants, les artisans ou encore les commerçants. C’est indispensable pour qu’en cas de dommage, la société ou le professionnel puisse faire face aux conséquences qui en découlent. Souscrire un contrat d’assurance MRP est donc un passage obligé. Il faut bien comprendre qu’à chaque instant pèse sur une entreprise toutes sortes de risques pouvant purement et simplement interrompre son fonctionnement.

Chaque professionnel peut se voir proposer des garanties étendues, parfaitement adaptées à son activité et à son entreprise, afin de bénéficier d’une couverture complète en fonction de ses contraintes et des risques encourus dans l’exercice de sa profession.

MRP : les garanties spécifiques

L’assurance multirisque professionnelle inclut les points suivants :

Les locaux professionnels

Le patrimoine immobilier et mobilier est couvert en cas de sinistre pouvant survenir dans l’un des cas suivants :

  • Incendie,
  • Explosion,
  • Dégât des eaux,
  • Catastrophe naturelle (inondation, avalanche…),
  • Evénement climatique (grêle, tempête, neige…),
  • Dommage électrique (foudre par exemple),
  • Vol,
  • Vandalisme,
  • Attentat,
  • Acte de terrorisme.

Si la destruction avérée concerne des biens situés dans l’enceinte de la zone professionnelle couverte par le contrat, l’assureur prend en charge les dommages.

Le matériel informatique

L’assuré est indemnisé si le parc informatique a subi des dégâts (serveur, ordinateur, imprimante, photocopieur) mais également si une perte des données est constatée.

Garanties complémentaires pouvant être souscrites

Afin de protéger au maximum sa société, d’autres garanties peuvent être souscrites totalement ou partiellement, avec l’assurance multirisque professionnelle. Il s’agit principalement :

  • De la responsabilité civile professionnelle : elle est souvent incluse dans les contrats MRP. Elle couvre les dommages causés par un tiers pouvant entraîner des préjudices. Que le responsable du sinistre soit le dirigeant, un salarié de l’entreprise, un client, un fournisseur, l’assurance RC pro peut intervenir afin de réparer les dommages occasionnés.
  • La perte d’exploitation : cette garantie permet à l’entreprise de compenser la perte du chiffre d’affaires causée par un sinistre afin qu’elle puisse faire face à ses charges financières (impôt, taxes, loyers, rémunération du personnel, etc.). Cette couverture présente une aide pécuniaire significative pour l’entreprise car cela lui permet de supporter les nombreuses dépenses consécutives au sinistre.
  • La protection financière : cette couverture intervient en cas de perte de revenus de l’assuré due à un problème de santé. En cas d’arrêt de travail, cette assurance prend en charge les dépenses de l’entreprise pour que celle-ci continue à fonctionner. La protection financière prévoit le versement d’indemnités au professionnel s’il est constaté une perte de la valeur vénale de son fonds de commerce.
  • L’assistance juridique : elle assure le remboursement des frais occasionnés lors d’un litige avec un tiers. Les honoraires d’avocat, les frais d’expertise ainsi que les dommages et intérêts sont pris en charge par l’assureur.

Les compagnies d’assurance permettent à chaque professionnel de disposer d’une couverture cousue-main.

Quels sont les points à ne pas négliger avant de signer un contrat MRP ?

Avant de souscrire une Assurance Multirisque Professionnelle, il est nécessaire de respecter certaines étapes afin de trouver une couverture parfaitement adaptée à ses besoins. En effet, ceux-ci évoluent en fonction de l’activité de l’entreprise. Il faut aussi savoir que les contrats proposés varient d’un assureur à l’autre. Il est parfois difficile de connaître le plafond d’indemnisation, tout comme les garanties mises en jeu, le montant de la franchise, les exclusions et autres.

Autre point important : les conditions générales et les conditions particulières qui s’appliquent à chaque contrat. Elles ne sont pas toujours bien comprises par les non-spécialistes du secteur de l’assurance. Il convient donc de leur accorder une vive attention avant de s’engager.

Enfin, il est hautement recommandé d’effectuer plusieurs recherches afin de trouver le contrat MRP capable de répondre parfaitement à ses espérances. Un autoentrepreneur qui travaille seul n’aura pas les mêmes attentes qu’un chef d’entreprise à la tête de cinquante employés. Par ailleurs, la surface des locaux, la valeur du matériel et du mobilier sont parmi les nombreuses conditions déterminantes pour évaluer l’étendue des garanties.

Justificatifs à produire lors de la souscription d’un contrat MRP

Dans la majorité des cas, les pièces à fournir par le professionnel à la compagnie d’assurance choisie sont :

  • Les documents comptables :
    • Prévisionnels lorsque la société est en cours de création ou de reprise,
    • Comptes de résultats ou bilans pour une entreprise en activité.
  • Les contrats déjà en cours, de type :
    • De franchise,
    • D’assurance,
    • De LOA (Location avec Option d’Achat) appelée aussi leasing,
    • De sous-traitance,
    • De bail professionnel, cas spécifique à l’entreprise non-propriétaire de ses locaux.
  • L’extrait K-bis ou KBIS daté de moins de 3 mois : c’est un document officiel qui permet d’identifier une entreprise inscrite auprès du RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). Il peut être demandé au Greffe.
  • Le plan des locaux professionnels et toute description utile permettant à l’assureur d’être informé quant à la superficie et aux différentes installations à couvrir. Toutes ces informations permettent à la compagnie de mieux anticiper les risques encourus.

Tout défaut de pièce entraîne le refus de l’adhésion. Il convient donc constituer son dossier avec la plus grande attention qui soit.

Quid de la résiliation du contrat d’Assurance Multirisque Professionnelle ?

Un contrat MRP peut être résilié :

  • Soit par l’assuré lui-même,
  • Soit par la Compagnie d’Assurance.

Dans le premier cas, il convient de respecter un préavis de deux mois. Les raisons de ce type de résiliation par l’assuré peuvent être les suivantes :

  • Le changement de domiciliation de la société couverte par le contrat,
  • Le changement d’activité,
  • La cessation d’activité,
  • La mise à la retraite du dirigeant ou du micro-entrepreneur,
  • La liquidation judiciaire ou le redressement judiciaire.
  • Non-paiement de la cotisation,
  • Sinistres multiples,
  • Aggravation du risque comparativement à ce qu’il avait été déterminé lors de la signature du contrat,
  • Mauvaise évaluation du risque par l’assuré au moment de la souscription, voire en cours de contrat,
  • Fausse déclaration ou omission,
  • Liquidation judiciaire ou redressement judiciaire de l’assuré.

Toutes ces situations étant susceptibles d’entraîner une modification des risques garantis, la compagnie d’assurance ne peut refuser la demande de résiliation de son client.

L’assuré peut aussi souhaiter résilier son contrat de MRP si sa cotisation est majorée ou bien si la franchise est augmentée. De plus, c’est aussi une possibilité si son assureur a résilié un autre contrat au nom de ce même client (assurance auto par exemple).

L’assureur peut également décider de résilier le contrat d’Assurance Multirisque Professionnelle dans les cas suivants :

Il est très important de prendre connaissance des conditions de résiliation d’une assurance MRP avant de signer son engagement, et de se les faire expliquer si besoin par l’assureur lui-même en prenant rendez-vous ou en le joignant par téléphone.

Quel est le tarif d’une Assurance Multirisque Professionnelle ?

Le prix d’une assurance MRP varie d’une compagnie à l’autre, mais dépend aussi de certains facteurs propres à chaque entreprise comme :

  • Le chiffre d’affaires réalisé : plus il est important, plus les pertes financières peuvent être conséquentes pour l’entreprise en cas de sinistre, ce qui justifie une augmentation de la prime d’assurance.
  • La taille de l’entreprise : plus le nombre de salariés est élevé plus la cotisation est chère.
  • Le statut de la société : la prime est beaucoup plus importante pour une SARL que pour un travailleur indépendant ou un auto-entrepreneur.
  • Le secteur d’activité : un commerce spécialisé dans la vente de prêt-à-porter est moins exposé aux risques qu’une joaillerie, alors qu’une boutique de haute-couture est plus à risque qu’un magasin de bijoux fantaisie. Le coût de l’assurance est donc aussi en rapport avec la valeur des objets et des biens détenus.
  • La nature des garanties : la prime d’assurance est calculée en fonction :
    • du montant de la franchise : moins il est élevé, plus chère sera la prime.
    • du niveau de couverture : le nombre de garanties est déterminant dans le coût final.
    • du plafond de la garantie : plus il est important, plus la cotisation est onéreuse.

Pourquoi utiliser un comparateur d'Assurance Multirisque Pro ?

Le recours à un comparateur d’Assurance Multirisque professionnelle est certainement la meilleure solution pour trouver le contrat le mieux adapté à son activité et à ses possibilités financières. Cet outil performant qui offre un service rapide et gratuit simplifie amplement les démarches du chef d’entreprise, du libéral ou encore du micro-entrepreneur. Le comparateur en ligne évite les déplacements en agence ou encore les longues minutes d’attente téléphonique pour être conseillé.

Après avoir renseigné quelques informations concernant l’entreprise par le biais d’un formulaire, l’intéressé reçoit plusieurs offres personnalisées. Cela lui permet donc de choisir celle qui correspond le mieux à ses attentes. C’est une bonne façon de faire jouer la concurrence et de trouver le contrat au meilleur prix.

Du professionnel en BTP au commerçant, en passant par l’architecte, le micro-entrepreneur ou encore le libéral du secteur médical, la liste des pro qui ont tout intérêt à souscrire une Assurance Multirisque Professionnelle est longue. Chacun doit donc prendre soin de s’assurer en fonction du métier qu’il exerce. C’est un gage de sécurité et de sérénité.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Les derniers dossiers Assurance Multirisque Professionnelle